Hugo Buan – L’héritage de Jack l’Eventreur

cvt_lheritage-de-jack-leventreur_4376

Titre :  L’héritage de Jack l’Eventreur
Auteur : Hugo Buan
Tome : 8
Editeur : Editions du Palémon

Parution : 2016
Genre : Policier

 

 

 

Résumé

— Commissaire Workan?? s’enquit la voix féminine au téléphone.
— C’est moi. Que voulez-vous?? dit-il sur la défensive.
— J’aimerais vous rencontrer. Je suis une vieille dame et je me déplace difficilement. Pourriez-vous venir me rendre visite à la pointe du Décollé??
— La pointe du Décollé à Saint-Lunaire??
— C’est cela. Si ça ne vous dérange pas.
— Bien sûr que si, ça me dérange?! Si vous avez des révélations à faire, appelez la gendarmerie locale?!
— Il n’y a que vous qui allez comprendre ce que j’ai à vous dire.
— Vous me surestimez, Madame… Allez-y?!
— Pas au téléphone. Il faut que je… que je vous montre.
— Quoi??

Ce qu’il s’apprête à découvrir dépassera sa raison. Mrs Drummond, la vieille Anglaise, ne l’épargnera pas. Workan se voit plonger dans son propre passé… sous les griffes et le couteau de Jack l’Éventreur.

La mystérieuse Mrs Drummond prétend détenir des informations sur un meurtre commis 15 ans plus tôt. Victime du Ripper du 15e, le meurtre de la mère du commissaire n’a jamais été élucidé.  Il n’en fallait pas beaucoup plus pour attiser la curiosité du commissaire.

Une intrigue bien menée, une ambiance brumeuse et une fin inattendue, le roman policier parfait pour cet automne ! 

Commencer une série avec son tome 8 est toujours est risqué : peur de ne pas comprendre, de ressentir un manque, une frustration. Ici, ce ne fut pas le cas. On sent bien que le personnage principal, Lucien Workan, a un passé mais ce passé est soit très bien expliqué soit pas primordial à la compréhension du récit. Le commissaire Workan a donc un vécu, comme tout le monde. Point.

Passé cette crainte, je me suis laissée emporter par l’atmosphère des lieux. Les personnages bien construits, le rythme donné m’ont permis d’apprécier cette lecture et ces moments passés en compagnie du commissaire sur la pointe du Décollé.

Parlons-en du commissaire… Maniant l’humour noir, le sarcasme et grossier comme personne, Lucien Workan, n’est pas facile a vivre et ce n’est pas ses supérieurs qui diront le contraire. Néanmoins on s’attache à lui et à son histoire.

J’ai également beaucoup apprécié Mrs Drummond, personnage mystérieux et agaçant, elle semble en dévoiler beaucoup mais cache toujours quelque chose. Elle mettra les nerfs du commissaire à vif pour notre plus grand plaisir.

La fin du récit, bien qu’un peu rapide à mon goût, était totalement inattendue. Un bon point en plus, je vous le conseille.

Une belle découverte.

Le livre qu’il me fallait, au moment ou il me le fallait.

 

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s